Bugatti W16 Mistral : entre performances & élégance intemporelle

Bugatti présente la W16 Mistral, un bijou de technologie, d’élégance et de performances. Un chef d’œuvre qui célèbre la symbiose entre le design et l’ingénierie. Ce roadster d’exception, qui sera construit en édition ultra limitée, sera livré à partir de 2024.


Conçue pour l’aventure automobile, la W16 Mistral rend hommage à l’un des modèles les plus élégants de la marque, la Type 57 Grand Raid Usine. Comme ce modèle légendaire, la W16 Mistral arbore les couleurs préférées du fondateur de l’entreprise, Ettore Bugatti, le noir et le jaune. Des couleurs choisies pour nombre de ses voitures personnelles, qui -pour les connaisseurs de la marque- désignent de manière intemporelle l’élégance et la performance selon Bugatti.

Construite autour de ce qui restera la dernière version du moteur W16 quadri-turbo de 1 600 PS, la Bugatti W16 Mistral, en référence à un vent puissant qui souffle depuis la Vallée du Rhône à travers les villes huppées de la Côte d’Azur et jusqu’à la Méditerranée, offre des performances inégalées pour une voiture sans toit. Avec son incroyable modernité et à travers l’hommage qu’elle rend à la longue lignée de roadsters Bugatti, elle associe un niveau de performance incomparable à un design absolument intemporel. Un chef d’œuvre qui célèbre la symbiose entre le design et l’ingénierie.

La conception et l’ingénierie de cette supercar ont été réalisés complètement sur mesure. En effet, pour faire place à ce modèle décapotable, la monocoque n’a pas simplement été coupée au-dessus des montants A, elle a été entièrement repensée et remodelée pour créer une silhouette plus arrondie mais qui ne compromette pas pour autant les performances du véhicule.

Ce roadster présente une toute nouvelle vision du design Bugatti avec, à l’avant, une nouvelle interprétation de la célèbre calandre en fer à cheval, un nouveau design tridimensionnel des phares, ainsi qu’une version revisitée de la fameuse ligne C, qui caractérise notamment la Chiron, complètement réinterprétée ici. Pour ce véhicule sans toit, la ligne signature de Bugatti contourne la prise d’air latérale et se prolonge sur l’arête supérieure des vitres latérales, puis de façon tridimensionnelle sur celle du pare-brise très incliné.

Pour conserver la finesse et l’élégance des flans de la carrosserie, mais aussi pour permettre une circulation optimale de l’air vers le moteur W16, les prises d’air latérales du refroidisseur d’huile ont été délibérément séparées des prises d’air du moteur – qui elles se trouvent désormais sur la carrosserie, juste derrière les occupants du véhicule. Les deux nouvelles prises d’air moteur montées derrière les appuis-tête sont un clin d’œil à la Type 57 Roadster Grand Raid ainsi qu’à la première Bugatti à toit ouvert de l’ère moderne : la Veyron 16.4 Grand Sport. Plus étroite, plus puissante et semblant bondir en avant, la W16 Mistral affiche cependant un tout autre caractère.

“L’apparence frontale de la voiture est dominée par ces grandes prises d’air et, bien que la patte Bugatti soit immédiatement reconnaissable, nous reprenons également un certain nombre d’éléments des modèles “few-off” tels que la Divo, la Centodieci et La Voiture Noire. Le pare-brise s’enroule autour des montants formant une élégante visière et l’avant du véhicule se verticalise pour créer un design à la fois optimisé pour la vitesse et élégant.”

Achim Anscheidt, Directeur du Design de Bugatti Rimac

A l’arrière du roadster, les feux de la Bolide ont été réinterprétés, en forme de “X”, avec “pour fonction de ventiler les refroidisseurs d’huile latéraux par des conduits reliant l’espace vide situé entre les faisceaux en X aux radiateurs latéraux. Ainsi, une chute de pression est créée entre les entrées latérales et les sorties à l’arrière de la W16 Mistral, ce qui permet de gérer plus efficacement le circuit de refroidissement du puissant W16 à moyenne température”, explique Frank Heyl, Directeur Adjoint du Design chez Bugatti.

L’aménagement intérieur et le tableau de bord sont, pour la plupart, repris directement de la Chiron, utilisant de l’aluminium et du titane pour des pièces qui sont en plastique chez la concurrence.
Le design intérieur a été élaboré pour offrir une expérience à la fois élégante et luxueuse, mais aussi suffisamment fonctionnelle pour que toutes les informations soient facilement lisibles, même à une vitesse de 420 km/h. L’attention portée à la qualité des matériaux reste une marque de fabrique du design Bugatti : composants de pointe et légers, en titane et en aluminium -fraisés à partir d’un bloc solide- et cuirs souples et sans taches. Mais dans ce dernier hommage au W16, on trouve également de toutes nouvelles touches de design.

“Nous avons créé un intérieur intemporel pour ce véhicule, notamment en choisissant un cuir tissé complexe, méticuleusement testé et produit selon les normes de qualité Bugatti, pour les panneaux de porte qui ont été spécialement conçus pour la W16 Mistral. Et comme un clin d’œil aux illustres ancêtres de la W16 Mistral -à l’instar de la Type 41 Royale- le levier de vitesses, usiné dans un bloc d’aluminium massif, présente une touche de bois et un insert ambré qui renferme la célèbre sculpture de l’éléphant dansant de Rembrandt Bugatti [frère aîné d’Ettore].”

Achim Anscheidt, Directeur du Design de Bugatti Rimac

Sous l’imposant capot, à ouverture latérale de la Royale se cache un ambitieux moteur de 12,7 litres à huit cylindres en ligne, sans équivalent. Le moteur de la W16 Mistral est le seul groupe motopropulseur W16 encore utilisé à ce jour. Le W16 Mistral développe 1 600 ch et 1 600 Nm de couple, faisant appel au même groupe moteur qui a propulsé la Chiron Super Sport 300+ à une vitesse record de 490,5 km/h en 2019.

“Il est essentiel, pour atteindre plus de 420 km/h avec un véhicule à toit ouvert, d’avoir une gestion efficace à la fois de la thermodynamique et de l’aérodynamique, et cela encore plus avec un moteur de 1 600 PS, certainement le plus avancé jamais créé. La W16 Mistral est une voiture pensée à la fois pour l’usage que nos clients en feront, mais aussi pour le sentiment d’intemporalité qu’elle doit procurer.”

Emilio Scervo, Chief Technology Officer chez Bugatti Rimac

Les 99 exemplaires de la W16 Mistral ont déjà tous été vendus à des clients Bugatti avant même la première apparition officielle à Monterey. Les livraisons débuteront en 2024.

Crédits photos ©Bugatti

www.bugatti.com

Articles recommandés