LVMH dévoile le futur Cheval Blanc Beverly Hills, Californie

LVMH dévoile le projet d’ouverture de Cheval Blanc Beverly Hills, un hôtel ultra premium en Californie, sur Rodeo Drive. Le groupe français de produits de luxe, dirigé par Bernard Arnault, a pour ambition de créer l’établissement le plus luxueux de Beverly Hills. L’hôtel ultra haut de gamme devrait ouvrir ses portes en 2026.


Dans la continuité des cinq Maisons Cheval Blanc à Courchevel, Saint-Barthélemy, Saint-Tropez, Randheli aux Maldives et Paris, et bientôt de son sixième établissement l’an prochain aux Seychelles, LVMH dévoile son projet d’implantation en Californie à Beverly Hills. Le groupe de luxe, propriétaire d’un établissement (l’ancien bâtiment Brooks Brothers), idéalement placé à l’angle de Rodeo Drive et Little Santa Monica Boulevard, devrait ouvrir un hôtel ultra premium, probablement en 2026. Le projet a vu son accord de développement approuvé, il y a quelques jours, par le conseil municipal de Beverly Hills.

C’est l’architecte new-yorkais Peter Marino, concepteur des boutiques Louis Vuitton et Dior de LVMH sur Rodeo Drive, qui sera en charge de la conception, avec Gruen Associates, basé à Los Angeles. Afin de rendre le projet encore plus ambitieux esthétiquement, Peter Marino aurait choisi de se lancer un défi architectural en intégrant les quelque 160 fenêtres de la future Maison, chacune dans une taille différente.

“Nous sommes extrêmement enthousiastes à l’idée d’atteindre cette étape importante et de nous lancer dans la création du premier Cheval Blanc américain en tant que nouveau point d’ancrage emblématique pour l’extrémité nord de Rodeo Drive”.

Anish Melwani, président-directeur général de LVMH, Inc. aux États-Unis

Depuis 2006, Cheval Blanc dessine des adresses singulières, où le sens du détail est poussé à l’extrême.

“Le concept de Cheval Blanc repose sur quatre valeurs, dont la combinaison est inédite dans le monde de l’hôtellerie. Le sens de l’artisanat, avec un sens du détail poussé à l’extrême et un travail de fond sur le produit. L’exclusivité, puisque le nombre de chambres est volontairement restreint. La créativité, qui permet de revisiter les codes avec audace et modernité. Et enfin, l’Art de Recevoir à la française et son approche chaleureuse du service qui confère un caractère unique à chaque séjour“.

Olivier Lefebvre, Directeur des activités hôtelières, LVMH Hotel Management

Réparti sur quatre étages, Cheval Blanc Beverly Hills devrait comprendre notamment 115 chambres, des espaces d’agrément pour les invités, des terrasses, des salles à manger extérieures, des piscines, un restaurant, un centre de remise en forme et un club privé.

Comme dans chacune des Maisons Cheval Blanc, l’art sera bien sûr omniprésent au sein de l’hôtel, mais également visible à l’extérieur, mis en évidence par une sculpture qui trônera à l’angle de Rodeo et Santa Monica.

Crédits photos ©Peter Marino Architect

www.petermarinoarchitect.com

Articles recommandés