Artcurial : vente de l’ancienne cave du Laurent

Artcurial aura l’honneur de présenter aux enchères les 23 et 24 juin prochains, l’ensemble de l’ancienne cave du Laurent, célèbre restaurant gastronomique du Triangle d’or. Plus de 7 500 flacons, composés de grands crus parmi les plus réputés au monde, ainsi que du mobilier de service, seront proposés à la vente.


,

Véritable havre de paix protégé du tumulte parisien situé au cœur des jardins du rond-point des Champs-Elysées, le restaurant Laurent est gardien du savoir-vivre à la française et d’une culture gastronomique emblématique. Héritier d’un passé prestigieux, le restaurant Laurent invite à voyager dans le temps.

Ancien pavillon de chasse de Louis XIV, le restaurant devient une guinguette à ciel ouvert pendant la Révolution. En 1842, Jacques-Ignace Hittorff, alors chargé du réaménagement des Champs-Elysées par le roi Louis-Philippe, le transforme en une villa de style néoclassique. Dans le Paris du Second Empire, se pressent alors aux portes du restaurant les spectateurs du Cirque d’Eté, désireux de poursuivre les festivités autour d’une table réputée. C’est finalement en 1860 que naît le restaurant Laurent, du nom de son gérant éponyme. Sa cave est connue des plus grands collectionneurs pour la richesse de sa sélection.

Cette dernière est empreinte du goût de Philippe Bourguignon qui, de chef sommelier, élu meilleur
sommelier de France en 1978, au poste de directeur, fut une figure de la Maison pendant près de quarante ans.

« Le restaurant Laurent et sa cave témoignent du savoir-vivre et de la gastronomie à la française. Cette vente sera l’occasion pour les amateurs, collectionneurs et gastronomes du monde entier d’acquérir les flacons et pièces d’exception de cette illustre institution parisienne.»

Stéphane Aubert, Commissaire-priseur & Directeur Associé, Artcurial

Ces vins reflètent les terroirs dont ils sont issus. Les bouteilles ont été parfaitement conservées dans trois caves souterraines, sous le restaurant. La première pour les blancs et les champagnes, la deuxième pour les rouges et enfin la troisième grillagée, bien fermée à double tour, recelant les trésors.

Cette vente, dont l’estimation totale est de 1,2 M€, proposera des flacons d’exception et mettra à l’honneur toutes les régions de France et de l’étranger. Voici un extrait des domaines et vignerons les plus emblématiques :
-En Alsace, les vins du domaine Zind Humbrecht, Albert Mann, Trimbach et Deiss.
-En Champagne : Jacquesson, Agrapart, Deutz, Dom Pérignon, Mumm, Bollinger, Veuve Clicquot, Cristal
Roederer, Salon, Paillard.
-Des vins du Sud : Grange des Pères, Domaine de Trevallon, Domaine Montcalmes, Domaine Tempier et du Jura avec les vins de chez Jean Macle et Puffeney.
-De Loire : les vins blancs et rouges de Thierry Germain, Dagueneau, Clos Rougeard, Yannick Amirault.
-Et quelques vins étrangers, comme les Allemands de Egon Muller et Fritz Hagg, ainsi que d’Italie avec les
Barolo de Roberto Voerzio.

Le volume le plus important de la cave portant sur les trois régions suivantes :
-La Bourgogne, avec plus de 2 300 bouteilles.
En rouge : Domaine de la Romanée Conti, Armand Rousseau, Denis Mortet, Henri Gouges, de Montille,
Mongeard Mugneret, Trapet, Marquis d’Angerville, Gaunoux.
En blanc : Domaine de la Romanée Conti, Comtes Lafon, Domaine Leflaive, Niellon, Roulot, Jobard, Sauzet, Drouhin, Raveneau.
-La Vallée du Rhône avec plus de 1 000 bouteilles. Dont des magnums du Domaine Jean Louis Chave, des
bouteilles de chez Gaillard, Reynaud, Chapoutier, Guigal, Georges Vernay, Château de Beaucastel, Bernard Grippa, Paul Jaboulet Ainé et Gonon.
-Et les Bordeaux. Avec les Sauternes, Château de Fargues, Château Coutet, Château d’Yquem et Château Rieussec. Et plus de 1 800 bouteilles de bordeaux rouges Château Margaux, Château Lafite Rothschild, Château Montrose, Château Haut Bailly, Château Trotanoy et Pétrus pour n’en citer que quelques-uns.
Pour ce qui est des millésimes, certains sont anciens, d’autres plus récents, avec des années et des crus à boire rapidement, d’autres plus puissants et de longue garde.

Des pièces de service emblématiques
Artcurial proposera également aux enchères huit pièces emblématiques de ce restaurant, telle qu’une presse à canard, estimée 3 000 – 4 000 €, un chariot dit Table à trancher, estimé 4 000 – 6 000 € ou encore une Table à découper, estimée 3 000 – 4 000 € tous deux de la Maison Christofle.

Presse à canard

Crédits photos ©Stéphanie Toussaint, BM Dijon, Thomas Hennocque

www.artcurial.com

Articles recommandés