Situé en plein cœur du Marais, juste derrière le Carreau du Temple, le restaurant Le Grand Duc est une adresse incontournable de la capitale. Un lieu dont l’architecture n’est pas sans rappeler les grands bâtiments aux structures style Eiffel, avec en plus, une majestueuse verrière. Un restaurant bistronomique à découvrir, une excellente cuisine pleine de saveurs…


A l’origine, à cette adresse du 32 rue de Picardie, il y a d’abord eu un ancien atelier de joaillerie devenu une table de quartier, “Les Chouettes”, qui ont pris leur envol et se sont éclipsées pour laisser place à un restaurant bistronomique. Un lieu qui a su se transformer, sous l’impulsion de son propriétaire Thibault Vidalenc, en une adresse incontournable en plein cœur de la capitale.

Situé juste derrière le Carreau du Temple, cet espace extraordinaire aux structures style Eiffel, avec boulons, poutrelles et escaliers en fer, sous une majestueuse verrière est une pépite architecturale parisienne.

La volonté de Thibault Vidalenc a été de créer un restaurant insolite, intime et festif qui séduise tant par sa situation que par sa mise en scène. Un restaurant dans lequel on ne vient pas seulement pour déjeuner, dîner mais aussi pour partager.

“Plus que jamais il faut donner du sens à notre métier, parvenir à insuffler de bonnes énergies et créer de l’intemporalité. Nos clients ont besoin de légèreté et de liberté. J’ai souhaité que Grand Duc soit une adresse parisienne de bon goût et l’essence même de la convivialité et du partage.”

Thibault Vidalenc, propriétaire du Grand Duc

De ce bâtiment étiré sur trois étages, les architectes parisiens Hugo Toro et Maxime Liautard se sont vus confier la mission de le rénover. Ils ont réussi à harmoniser ce style industriel à l’Art déco et à sublimer la splendide verrière et son élégant lustre qui descend le long des étages. Chaque espace a droit à son propre univers, rendant très vivant ce restaurant qui peut accueillir jusqu’à 150 personnes.

Thibault Vidalenc a confié la direction générale de l’établissement à Pascal Billon, globe trotter de l’hospitalité et fort d’ouvertures prestigieuses à travers le monde. Ensemble, ils ont une envie de raffinement, de fête et de joie et comptent faire de Grand Duc le “hot spot” du Marais.

Le lieu dévoile également un bar à cocktails, qui est une véritable pièce à vivre et une invitation à la détente et à la convivialité. Les lampes 70’s, les assises hautes en cuir cognac et le mobilier entièrement dessiné sur mesure confèrent à cet espace une ambiance contemporaine qui conserve les valeurs Art Déco. Le sol, noir et blanc en terre mêlée tel un jeu de dame très graphique, invite au divertissement. Chaises laquées noires et différentes assises pour différents scenarios du lieu. La lumière tamisée sur le bar donne un effet de réflexion sur les miroirs un peu surannés comme un dédoublement au milieu des tours new yorkaises.

La salle à manger, dont l’éclairage est d’inspiration Charlotte Perriand, permet une progression dans la nuit et dans le service, dans la vie du restaurant. Métal brut, moquette 70’s épaisse vert de gris moirée donnent un effet brillant de soie. La grande banquette centrale est sous la pièce majestueuse du lustre, œuvre vivante et monumentale de 361 tiges de chrome en un dégradé aléatoire qui reprend la forme d’une arche. Salle segmentée par des semi-paravents, comme des loges pour une ambiance très cosy. Assises confortables côtelées en vert et bleu qui inspirent l’atmosphère d’un club privé. Ici les banquette rassemblent tous les matériaux (chrome, velours, cuir, aluminium). Un espace lounge mis en perspective avec un bois de loupe.

Au premier étage, les tables ont été dessinées plus hautes pour conserver une interaction avec le public et une vision sur le lustre. Point de vue plongeant, voir et être vu. Plafond New Age, alcôves et grand canapé, table en travertin clair et pieds de table en chrome, une circulation à 360 degrés pour partager et échanger.

En cuisine, on retrouve le chef Hervé Nepple qui, après avoir officié notamment au restaurant La Maison Blanche, pilote aujourd’hui l’ensemble de l’offre culinaire. Il s’efforce de revisiter et moderniser la cuisine traditionnelle française en y apportant des touches asiatiques.

C’est Matthias Giroud, alchimiste talentueux, qui signe la carte des cocktails, tournée vers la créativité. Des cocktails imaginés pour créer des expériences uniques et sur mesure, pour surprendre et jouer avec les sens et les émotions.

Bar à vins mezzanine rouge

L’escalier d’origine évoque une colonne vertébrale qui donne accès à l’expérience rouge, le bar à vins. Une chambre noire créer de l’imaginaire en référence à la grappe de fruit.

A l’heure où le soleil décline, sous la verrière majestueuse, on s’y installe façon comptoir, l’ambiance y est confidentielle et feutrée propice aux confidences et aux soirées prolongées.

La cave de dégustation aligne d’impressionnants flacons des régions de France qui sont proposés en bouteille (une centaine de références ) et 16 grands crus au verre.

Si la salle à manger propose une cuisine de tradition, ici ce sont des assiettes de tapas – de délicieuse pépites à partager – charcuteries sélectionnées par Tristan Seguin, fromages affinés par Madame Quatrehomme, mezze, huîtres “Perle blanche” et sushis, sashimis, california, préparés minute au comptoir.

Le Grand Duc : 32 rue de Picardie 75003 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 10hà 23h

Crédits photos ©Le Grand Duc

https://restaurant-grand-duc.com/

Articles recommandés