AlUla : cinq œuvres d’art monumentales annoncées pour Wadi AlFann

Cinq œuvres d’art révolutionnaires viendront intégrer la nouvelle destination culturelle emblématique de Wadi AlFann, alias “la Vallée des Arts”, à AlUla, une région désertique du nord-ouest de l’Arabie saoudite.


La Commission Royale pour AlUla (RCU), sous la vision et la présidence de Son Altesse Royale, le Prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud, a dévoilé les plans de Wadi AlFann, une expression arabe signifiant “Vallée des Arts”.

Cette nouvelle destination culturelle embrasera le monde de l’art contemporain et comptera des œuvres marquantes de certains des artistes les plus fascinants au monde. Elles seront placées de manière permanente sur un site de 65 kilomètres carrés à AlUla, premier site du patrimoine mondial de l’UNESCO en Arabie saoudite, imprégné de milliers d’années de patrimoine naturel, historique et culturel.

Manal Al Dowayan, Ágnes Dénes, Michael Heizer, Ahmed Mater et James Turrell sont les cinq artistes qui réaliseront les premières œuvres permanentes de Land art, à grande échelle, commandées pour 2024, marquant le début d’un programme continu de commandes, avec d’autres artistes et activités à annoncer.

Le dévoilement de ces cinq premières œuvres d’art sera accompagné d’un programme qui comprendra des spectacles et des visites de la Vallée. En partenariat avec la Madrasat AdDeera, les commandes destinées à la Wadi AlFann offriront des opportunités éducatives aux communautés locales.

Fin 2022 sera lancé un programme de préouverture constitué d’expositions temporaires, de résidences d’artistes et de symposiums publics réunissant notamment des artistes, des architectes, des archéologues et des communautés locales.

Wadi AlFann constituera une occasion unique de créer un dialogue entre l’art et la nature. Les œuvres seront créées en harmonie avec le paysage, avec en toile de fond les falaises de grès et les canyons de ce vaste terrain.

Render of Ashab Al-Lal by Ahmed Mater at Wadi AlFann. Courtesy of ATHR Gallery

Avec la préservation de la Vallée comme mission principale, le développement de Wadi AlFann se veut conforme à l’engagement de la Commission Royale pour AlUla envers la biodiversité et le patrimoine naturel de la région, qui comprend la réintroduction de la faune et la protection de la flore et de la faune indigènes.

Les pavillons, passerelles et belvédères du site seront faits à partir de matériaux d’origine locale et seront positionnés de manière à permettre la libre circulation des troupeaux de chameaux et d’autres espèces indigènes.

Wadi AlFann reliera également les deux capitales historiques d’AlUla – Qurh, l’un des sept grands marchés d’Arabie, et Hégra, une ville construite par les Nabatéens, il y a plus de 2 000 ans –, ajoutant une nouvelle et riche dimension au voyage reliant le passé et l’avenir d’AlUla.

Cette nouvelle destination accueillera les amateurs d’art du monde entier désireux de vivre un voyage culturel dans un lieu incomparable en matière d’émerveillement créatif, perpétuant ainsi l’Histoire de la région en tant que lieu d’échange interculturel. Cette vitrine unique, ambitieuse et visionnaire, continuera à se développer dans les années à venir, ne cessant d’enrichir le patrimoine de ce lieu millénaire.

www.experiencealula.com

Crédits photos ©Courtesy of the Royal Commission for AlUla

Articles recommandés