Bache-Gabrielsen : Le Sein de Dieu en édition limitée

Initialement sortie en septembre 2015, cette édition limitée du cognac Bache-Gabrielsen Le Sein de Dieu comprend certaines des plus anciennes eaux-de-vie qui ont séjourné dans les caves de Bache-Gabrielsen.


Le Sein de Dieu est une édition limitée du cognac Bache Gabrielsen, créé entièrement avant que les vignobles européens ne soient attaqués par le phylloxéra, et son composant le plus ancien a été distillé en 1790…

Cette carafe exceptionnelle, qui contient du Premier Cru liquide des XVIIIe et XIXe siècles, provient des caves de Thomas Bache-Gabrielsen, le fondateur de la Maison de cognac Bache-Gabrielsen. Ce jeune lieutenant norvégien, qui s’est installé en Charente en 1903 pour rejoindre Peter Rustad dans le commerce du cognac. Deux ans plus tard, ils reprennent la maison A. Edmond Dupuy et lui donnent un nouveau nom : Rustad & Bache Gabrielsen. Après le décès de Peter Rustad en 1916, Thomas Bache-Gabrielsen a repris l’ensemble de l’entreprise, qu’il transmettra ensuite à son fils René.

Le nom de ce cognac unique a plusieurs significations. Le Sein de Dieu en français est un synonyme de “paradis”, et cette boisson peut être un vrai paradis pour les amateurs de cognac. Le paradis dans chaque Maison de Cognac est aussi une cave avec des cognacs et des eaux-de-vie inestimables.

Une collection de boissons soigneusement constituée était bien sûr un paradis pour le fondateur de la société Bache-Gabrielsen.

Aujourd’hui, ses descendants ont décidé de partager avec nous ce trésor et l’héritage de leurs ancêtres. Une liqueur aussi rare et ancienne mérite un écrin particulier. Chaque carafe est sobre et élégante, avec des côtés carrés. Le bouchon doré est imposant. L’écrin qui renferme la carafe est en bois blanc sur lequel est apposée une plaque noire et dorée.

A l’intérieur du coffret est glissé un livre écrit par l’experte en cognac et whisky Martine Nouet. Le livre fournit des informations sur le projet, l’impact du phylloxéra, l’histoire de la maison de cognac Bache-Gabrielsen et des notes de dégustation de l’auteur.

Seules 150 carafes numérotées ont été produites de cette rare édition. Le Sein de Dieu est un cognac qui n’a pas pu être reproduit à l’époque actuelle, car le phylloxéra* a eu un impact considérable sur la forme et la qualité générales du breuvage. C’est Jean-Philippe Bergier, Maître de chai de la Maison de cognac Bache-Gabrielsen, qui s’est lancé dans la mission de combiner des distillats aussi anciens et uniques.

Notes de dégustation

Oeil : Acajou profond avec des reflets rubis.
Nez : Notes de chêne, de santal et de poires mûres et un parfum de tabac, rehaussé de senteurs de vanille et noix.
En bouche : Des fleurs d’été, roses et tilleul, suivies d’une douceur complexe de pruneaux confits et d’écorces d’orange. On y retrouve des notes de cacao mêlées à la gousse de vanille fraîche.


*Le phylloxéra est une espèce de puceron américain qui a été introduite en Europe vers 1860 et a commencé à dévaster les cultures de vigne locales.

Crédits photos ©Bache-Gabrielsen

https://bache-gabrielsen.com/

Attention : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

Articles recommandés